Le cercle restreint du Limony

10.12.2016


Rendez vous à 9h00 sur le pont de l'arrivée. Nico, pas très rassuré me pose pleins de questions sur cette petite rivière, auxquelles je n'ai pas forcément de réponses! Direction l'embarquement, un pont, au milieu de rien dans les montagnes du Pilat, et c'est parti pour 7 kilomètres d'aqualand! Le limony, c'est une rivière Cévénnole, assez étroite, qui serpente entre roches et forêts avec une succession de seuils et de toboggans. Le début, pas très difficile nous met en confiance, puis les difficultés s'accroissent. Pour l'occasion, j'ai prêté un bateau à Nico. Le bateau est plutôt bon mais a connu quelques mésaventures qui lui valent un nez plutôt écrasé. Au passage d'un seuil étroit, je mets en garde Nico pour ne pas rater le giclée et ne pas toucher la paroi en face avec l'avant du bateau... Bon c'est complètement raté, mais l'avant résiste! ouf ... Nous enchaînons avec succès les rapides, rien de très difficile, mais c'est "ambiance" cette rivière. On a vraiment l'impression de naviguer au milieu de rien ...

Assez rapidement, nous arrivons à la célébrissime chute du Limony. "Une chute école" d'après Marc-Antoine, "le portage se fait rive gauche, mais est assez difficile"... En effet ... une paroi rive droite, une paroi rive gauche avec un semblant de chemin a flanc de falaise , la chute de 7 mètres au milieu... Il me semble que je n'avais pas évoqué ce détail à Nico au téléphone... Bon le portage ne me semble pas être une option évidente ... Mais nous sommes sauvé, nous captons internet sur mon téléphone et je me précipite pour lire la bonne passe sur le topo d'EVO... En bas de la chute, rien a signalé, le topo me propose un passage milieu droit, incidence gauche... Je laisse le téléphone à Nico et je me lance.... Mon vieux Coatch aurait eu raison de me rappeler sa devise : "ça passe"! En bas, je place une petite sécurité pour Nico qui s'élance à son tour.. L'angle de vue est splendide au passage de Nico, on se croirait presque dans une séquence "Red Bull"! La jupe de Nico ne résiste pas à la pression et c'est sans jupe, le bateau plein d'eau, que Nico esquimaute. Quelle star!


La suite du parcours est splendide, puisque nous naviguons le long des parois rocheuses du Limony. Nous franchissons plusieurs seuils, on se retourne une dernière fois pour voir au loin la grande chute et les autres difficultés franchies et ce petit torrent Ardéchois prend alors un ais de Grand...Ravis de cette descente, nous arrivons au village du Limony. La veille, en repérage, j'y avais croisé son gardien, Louis, qui continue à veiller sur cette perle ainsi que les quelques kayakistes qui s'y aventurent... A la suite de cette navigation, il semblerait que la chute franchie de jours en jours, puisque à chaque fois que Nico raconte le récit de sa journée à quelqu'un la chute grandit comme par miracle de 1 mètre de haut ...

Allez savoir ...